Anciens skippers de la Filière

Nicolas TROUSSEL - Né le 11 Mai 1974 - Vit à Fouesnant (29)
Tour de France à la VOILE en M34Solitaire du Figaro (en 2006 et 2008), Transat AG2R (en 2004 avec Armel Le Cleac’h) ou encore Transat BPE (en 2007) : Nicolas Troussel a tout gagné ou presque sur le circuit Figaro Bénéteau. Alors dire que son palmarès est hors-normes est un euphémisme. L’homme est pourtant discret. Il n’empêche qu’il est aussi ambitieux et qu’il sait se donner les moyens d’atteindre ses objectifs. Rien d’étonnant donc à ce qu’il soit aujourd’hui le fer de lance de la Filière d’excellence de course au large Bretagne - Crédit Mutuel. Une Filière dont il est, depuis 2011, le skipper Élite, celui qui a organisé, animé et géré le team du M34 de 2011 à 2014. En 2015, il s’attèle à performer sur le circuit des Class40. “Pour moi, c’etait un challenge intéressant. La classe 40 est extrêmement dynamique. Elle regroupe à la fois des amateurs et des professionnels. La bagarre y est généralement intense. Depuis 2016, je rentre dans une nouvelle étape avecle Diam 24 sous les couleurs de Credit Mutuel de Bretagne", explique le marin qui a tiré ses premiers bords, gamin, dans les mêmes eaux qu’Armel Le Cleac’h ou Jérémie Beyou que l’on ne présente plus non plus aujourd’hui.

Les plus belles performances sous les couleurs Bretagne - CMB :
1er de la Normandy Channel Race (2015)
1er du Grand Prix Guyader (2015) 
2e du Record SNSM (2015)
3e du Tour de France à la Voile (2013/12/11)

1er du Grand Prix de l’Ecole navale(2011)
1er de
 la Med Race (2011)




Thomas ROUXEL - Né le 26 novembre 1982 - Vit à Clohars-Carnoët (29)

ARRIVEE DE THOMAS ROUXEL SUR BRETAGNE CREDIT MUTUEL PERFORMANCE EN 2EME POSITION LORS DE LA TRANSAT BENODET - MARTINIQUE - FORTC’est à Erquy, à l’occasion d’un stage estival et alors qu’il est âgé de 10 ans, que Thomas Rouxel tire ses premiers bords. Ainsi débute un apprentissage très classique pour le jeune costarmoricain : Optimist, Equipe, 420 puis 470. En double, il navigue aux côtés de son frère Mathieu, plus vieux d’un an. Ensemble, ils s’imposent rapidement comme un tandem particulièrement redoutable. En France mais pas seulement. Entre 1994 et 2005, les deux garçons écument tous les plus beaux plans d’eau de la planète et enchaînent les performances. Côté résultats, on retiendra notamment deux belles huitièmes places décrochées en 420 lors d’un championnat d’Europe en Grande-Bretagne et à l’occasion d’un mondial en Grèce. Lorsque Thomas délaisse le dériveur, c’est pour régater en Match Racing, en Farr 30 ou en Melges 24… mais aussi et surtout pour s’offrir de jolies sessions de vagues en planche à voile dès qu’il a un peu de temps libre. « C’est l’ivresse, j’adore ça, avoue t-il. Lorsque j’étais plus jeune, j’aurais voulu en faire d’avantage et pourquoi pas en compétition ». Maintenant les grandes équipes de courses au large ne se trompent pas, il est l'un des meilleurs équipiers de "Luxe" en france sur les bateaux de courses : Gitana, Mapfre, Spindrift, ...   

Les plus belle performances sous les couleurs Bretagne - CMB :
- 1er de la Transat Bénodet - La Martinique (2011)
- 5e de la Solitaire du Figaro (2011)
- 5e de la Transat AG2R avec Nicolas TROUSSEL (2010)





Anthony MARCHAND Né le 04 mars 1985 - Vit à Lorient (56)

2eme Grand Prix de la ville de Cavalaire-sur-Mer lors de la Generali Solo 2013 - le 20/09/2013Même si le démon de la compétition et de l’aventure du large le taraudait, il s’était plutôt vu faire carrière dans les bataillons de ceux qui, dans l’ombre, préparent les montures des coureurs océaniques. Pourtant le jeune navigateur avait quelques atouts à faire valoir, après des années de pratique intensive du dériveur conclues par un titre national en Laser et des résultats en équipe de France de 470. Cet éclectisme lui permettra d’intégrer l’équipe de Thomas Coville, puis d’autres écuries de voile comme préparateur où son sens pratique et ses capacités manuelles feront merveille. Mais on ne fréquente pas des chevaux de course sans avoir, un jour, envie de devenir cavalier soi-même. De convoyages de machines sophistiquées en courses transatlantiques en double, une autre évidence se fait jour : c’est en solitaire qu’Anthony trouve le mieux à s’exprimer. Dès lors, le Challenge Espoir focalise son attention. Il sait qu’il a un profil atypique, mais ne cherche pas à le travestir et passe avec brio les étapes de la sélection pour arriver à ce qu’il craint le moins, les parcours de qualification en solitaire. Il remporte alors le Challenge Espoir, se classe premier bizuth sur la Solitaire du Figaro, termine huitième du Championnat de France 2010… Une première saison de cet acabit aurait eu de quoi satisfaire nombre de navigateurs. Mais Anthony a cette conviction que sur le métier, on doit cent fois se remettre à l’ouvrage pour faire mieux encore. Evoquez lui ses performances, il rétorquera qu’il a loupé d’autres coches, qu’il lui reste encore à apprendre… Le talent d’un régatier de haut niveau, la simplicité d’un garçon qui ne se pousse pas du col, la ténacité patiente de l’artisan, Anthony a un bel avenir devant lui. Après une saison 2015, sur la Volvo Ocean Race sur Dongfeng, Anthony revient en Figaro sous les couleurs de Ovimpex avec l'envie de bien faire !  

Les plus belles performances sous les couleurs Bretagne - CMB :
6e Generali Solo (2013)
4e Transat Bretagne Martinique (2013)
5e Transat AG2R La Mondiale (2012




Corentin HOREAU - Né le 13 juin 1989 - Vit à La Trinité sur Mer (56)

Solo Maître CoqSkipper du Figaro Bretagne – Crédit Mutuel Espoir lors des saisons 2012 et 2013 marquées notamment par une belle troisième place au Tour de Bretagne en double avec Nicolas Troussel, une victoire dans la Solo Basse Normandie, de très jolies manches sur la Generali Solo puis une prometteuse place dans le Top 10 du Championnat de France Elite de Course au Large en Solitaire, Corentin Horeau a ensuite pris le relais d’Anthony Marchand à la barre du Figaro Bénéteau Performance pour les courses de l’année 2014. Une année au cours de  laquelle il a brillé au plus haut niveau. Mais c’est en particulier lors de La Solitaire du Figaro Éric Bompard cachemire qu’il a bluffé tout son monde en se hissant sur la deuxième marche du podium, au nez et à la barbe de skippers expérimentés autant que renommés. Avec cette performance, le jeune Trinitain a démontré à tous ceux qui l’ignoraient encore qu’il a une volonté hors-normes et un mental en acier ;– ceux qui l’avait déjà côtoyé par le passé en voile légère (Optimist, Laser 4,7), en Open 7 .50 ou encore en Match Racing n’avaient déjà plus de doutes à ce sujet. Mieux, il a également prouvé qu’après seulement trois saisons sur le circuit Figaro Bénéteau, il est aujourd’hui incontournable et possède bien des atouts dans son jeu, à commencer par son professionnalisme, sa fraîcheur et son enthousiasme à toutes épreuves. Depuis sa sortie de la Filière d'excellence de course au large, le marin morbihannais a beaucoup navigué sur différents supports comme le moth à foil ou le Diam 24, à bord duquel il va courir le Tour de France à la Voile cet été. Et il l'avoue bien volontiers, il reviendra en Figaro très rapidementt.

Les plus belles performances sous les couleurs Bretagne - CMB :
1er de la Solo Concarneau (2015)
6e Lorient Horta Solo (2014)

2e Solitaire du Figaro Eric Bompard cachemire (2014) 
3e Tour de Bretagne à la Voile (2013) 





Les anciens vainqueurs du Challenge ESPOIR
 Loic GALLON en 1993 
 Franck CAMMAS en 1994
 Gaël LE CLEAC’H en 1995
 Nicolas BERENGER en 1996
 Yann ELIES en 1997
 Sébastien JOSSE de 1998 - 1999 
 Armel LE CLEAC'H de 2000 - 2001
 Gwénaël RIOU de 2002 - 2003 
 Oliver KRAUSS de 2004-2005
 Christopher PRATT de 2006 à 2007 
 François GABART de 2008 à 2009 
 Anthony Marchand de 2010-2011
 Corentin HOREAU de ​2012-2013
 Sébastien SIMON de 2014-2015